Les Surligneurs est un collectif d’enseignants-chercheurs en droit qui se sont fixé comme mission de remettre le droit au cœur du débat public, à une époque où l’État de droit est dangereusement malmené.

En diffusant une culture juridique et donc une capacité à mieux analyser le discours politique, l’objectif est de redonner aux citoyens les moyens de débattre et de protéger leurs libertés.

Comment ? En pratiquant, en référence au fact-checking, ce que nous appelons le legal-checking, la vérification de la conformité au droit des propos tenus par les personnalités publiques ; mais aussi par un traitement de l’actualité politique du point de vue du droit, une collaboration avec des médias de premier plan.

Les Surligneurs s’inscrivent de ce fait dans le mouvement de design juridique (“legal design”), conceptualisé à l’université de Stanford par Margaret Hagan et qui nous sert ici de support à la diffusion de la culture juridique auprès du citoyen.

En définitive, les Surligneurs veulent inciter les citoyens à se réapproprier la chose publique.

Un comité scientifique est garant du respect de la ligne éditoriale et de la qualité juridique :

Christophe André, Maître de conférences en droit privé (Dante, Université Paris Saclay), Laurence Burgorgue-Larsen, Professeure de droit public (IREDIES, Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Jean-Pierre Camby, Administrateur à l’Assemblée nationale (professeur associé, VIP, Université Paris Saclay), Laure Clément-Wilz, Professeure de droit public (OMIJ, Université de Limoges), Alioune Fall, Professeur de droit public (CERDRADI, Université Montesquieu Bordeaux IV), Thibaut Fleury-Graff, Professeur de droit public, (IDSP, Université Rennes 1), Sophie Robin-Olivier, Professeure de droit privé, (IREDIES, Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Vous avez lu ou entendu une aberration juridique ? Faites-le nous savoir !
Vous êtes membre d’un centre de recherche en droit et vous voulez proposer une contribution ? Écrivez-nous !

contact@lessurligneurs.eu

Le site a été conçu par Où sont les dragons et développé par Mattieu Moreau-Domecq.

Le comité de rédaction

Hicham Rassafi-Guibal
Docteur en droit public, Wissenschaftlicher Mitarbeiter, Universität des Saarlandes, Chaire de droit public français

Partenaires